4 °C meteo-icon
 0 mm
 7.2 km/h
Menu

Sobriété énergétique

La Ville de l’Isle-sur-la-Sorgue déploie son plan de sobriété énergétique.

Sobriété énergétique

Au même titre que les ménages et les entreprises, les collectivités territoriales sont touchées de plein fouet par la crise énergétique qui pèse lourdement sur notre société. Alors que les coûts du gaz et de l’électricité ne cessent de flamber, une nouvelle augmentation est annoncée en février 2023. Face à cette situation, la Ville de l’Isle-sur-la-Sorgue déploie un plan de sobriété énergétique qui vise une économie d’environ 100 000 € sur sa facture d’électricité (bâtiments & éclairage public) et 31 000€ sur sa facture de gaz en 2023*.

Ces estimations ne prennent pas en compte l’augmentation des coûts de l’électricité et du gaz prévue en février 2023.

Bâtiments municipaux

• La chauffe hivernale sera repoussée de 15 jours : les bâtiments administratifs seront chauffés à compter du 1er novembre au lieu du 15 octobre habituellement. Elle sera par ailleurs arrêtée plus tôt que les années précédentes (date à reconfirmer).

• Des efforts seront consentis sur la température des bâtiments administratifs :

  • Moins 2°C dans les bâtiments administratifs (pour une température à 19°C)
  • Moins 1°C dans les écoles (pour une température à 20°C)

Les crèches intercommunales ne sont pas concernées par cette mesure.

• Le centre de vacances « Les Tamaris » situé à La Couronne (Bouches-du-Rhône) sera fermé du 1er décembre 2022 au 31 mars 2023. Aucune mise à disposition ne sera possible durant cette période.


Infrastructures sportives

Les gymnases ne sont pas concernés pas une baisse de température au sein des bâtiments – leur température intérieure étant déjà établie, chaque année, à 16°C.

S’agissant des bâtiments à vocation sportive, le remplacement progressif des éclairages intérieurs en led a été amorcé dès 2021. Dernière réalisation, fin août 2022 : des travaux de modification d'éclairage du COSEC Émile Avy. L'ensemble des néons du gymnase ont été remplacés par un éclairage LED d'une valeur de 750 lux. Outre les économies d'énergie réalisées par cette modification, l'éclairage mis en œuvre répond désormais aux normes d'éclairement pour les compétitions.

La piscine municipale, qui a déjà subi l’effet d’une première mesure en septembre 2022 d’abaissement pour une régularité de la température de l’eau à 28°C de façon constante, va subir une deuxième baisse de 1°C pour atteindre une température de l’eau à 27°C. La température extérieure de l’enceinte de la piscine municipale est établie à 26°C au niveau du bassin intérieur et 22° dans les vestiaires.


Éclairage public

Certains secteurs de la ville à faible densité seront concernés par une extinction de l’éclairage public de 1h du matin à 5h30. Afin de réduire les dépenses en fonctionnement sur l’éclairage public, huit postes  ciblés (soit 141 points lumineux), déjà équipés d’horloges programmables, seront concernés par une extinction ponctuelle de l’éclairage public. Les axes majeurs de la ville ne sont pas concernés par cette mesure qui laisse entrevoir une économie de 7 500€ / an. À noter : cette première phase d’extinction partielle pourra être envisagée sur d’autres secteurs après réhabilitation des équipements dès 2023 (voir paragraphe « CPE » ci-après).


Illuminations de Noël

À l’approche des fêtes de fin d’année, la question des illuminations des Noël s’impose dans le débat public. La Ville de l’Isle-sur-la-Sorgue est engagée dans le cadre d’un marché public avec la société Blachère Illumination basée à Apt, elle-même particulièrement soucieuse de son empreinte écologique. Cette société créé en effet depuis 20 ans 100% de ses décors en LED basse consommation ; la LED consommant 10 fois moins d’électricité que l’éclairage classique.

Une étude récemment réalisée sur l’impact énergétique des illuminations de Noël du 23 novembre 2021 au 15 janvier 2022 a mis en évidence les données suivantes :

  • 14 716 W, c’est la puissance globale des illuminations de Noël en temps réel
  • 9 933 kWh, c’est la consommation globale des illuminations de Noël durant 54 jours d’allumage, à raison de 15h/jour
  • 2 979 €, c’est l’estimation du prix de la consommation globale des illuminations de Noël durant 54 jours (coût moyen du Kilowatt/heure : 0,30€)
  • 171 413, c’est le nombre de points lumineux LED basse consommation 360° nouvelle technologie installés à l’Isle-sur-la-Sorgue pour les fêtes de fin d’année
  • 45 W, c’est la puissance de la traditionnelle illumination du bassin, soit l’équivalent d’un ventilateur ou de 4 téléphones portables en charge.

Au regard des chiffres présentés ci-dessus, et considérant la nécessité de préserver une ville chaleureuse durant les fêtes, les mesures suivantes ont été prises :

✅ Maintien des illuminations de Noël pour les fêtes de fin d’année 2022
✅ Réduction de la période d’illuminations à 30 jours du 1er au 31 décembre 2022
✅ Pas d’installation de nouveaux motifs lumineux
✅ Application de l’interdiction des chauffages à rayonnement sur le marché de Noël

Cette mesure permet d’envisager une réduction d’un tiers des consommations d’énergie habituellement dépensées à l’occasion des festivités de fin d’année.


Production d’énergie verte

Poursuite de la production d’énergie verte avec la création de la centrale photovoltaïque des Calottes (Gypières – St-Antoine). Prévue pour une puissance totale de 4 347 kWc, la centrale solaire des Calottes a pour objectif de fournir une production annuelle d’électricité correspondant à une consommation équivalente à 1 500 foyers, soit plus que la totalité de la consommation du hameau de Saint-Antoine. Sur une surface totale de 4,5 hectares, 9 660 modules photovoltaïques seront installés avec une mise en service prévue pour la fin de l’année 2022.

• La Ville est lancée dans la production d’énergie verte depuis 2019 avec la première centrale photovoltaïque St-Gervais. Regroupant des ombrières de parking et trois centrales solaires toitures situées sur l'hippodrome et le boulodrome, ce projet d'une puissance totale de 1962 KWc produit chaque année environ 2 770 000 kWh, soit les besoins d'environ 1 150 Français. 4 489 panneaux ont été installés sur un site de près de 8 600 m². Comparativement à une centrale à fioul, ce projet permet d'éviter de rejeter dans l'atmosphère environ 249,6 tonnes de CO2 chaque année.

En 2021, la Ville a également déployé des panneaux photovoltaïques sur ses bâtiments municipaux :

  • Salle des fêtes / Mille Club
    La pose de panneaux photovoltaïques sur la salle des fêtes permet d’atteindre une puissance de 246 KWc, soit une production annuelle de 332 MHw et l’équivalent de la production de 70 foyers. Elle permet d’éviter l’émission de 332 tonnes de CO2 par rapport à une centrale à charbon.
  • Gymnase Émile Avy et du dojo 
    Puissance : 268 kWc
    Production annuelle : 364 MWh
    Nombre de foyer alimentés : 78
    Tonnes de CO2 évitées (par rapport à une centrale à charbon) : 364 tonnes / an
  • Gymnase Jean Légier et des salles de gymnastique 
    Puissance : 225 kWc
    Production annuelle : 308 MWh
    Nombre de foyer alimentés : 66
    Tonnes de CO2 évitées (par rapport à une centrale à charbon) : 308 tonnes / an

En novembre 2022 (après la mise en service de la centrale photovoltaïque des Calottes), la production photovoltaïque totale des centrales de la ville atteindra près de 7 789 000 kWh. En 2023, grâce à l’ensemble de ces projets photovoltaïques, la Ville de l’Isle-sur-la-Sorgue atteindra les objectifs fixés par l’État dans le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET), à savoir un taux de couverture de la consommation d’énergie par rapport au nombre d’habitants de 30% en 2030*. Un objectif atteint 7 ans d'avance

* Plan Climat - Communauté de Communes Pays des Sorgues Monts de Vaucluse


Sensibilisation

Les mesures qui conduisent à faire évoluer la gestion des bâtiments municipaux s’accompagne d’une sensibilisation déjà amorcée en 2021 des agents, des équipes de nettoyages ou encore des utilisateurs de locaux mis à disposition.

Si la Ville de l’Isle-sur-la-Sorgue ne dispose d’aucun pouvoir de coercition à l’encontre des commerçants dont les magasins et grandes surfaces restent allumés toute la nuit, elle veillera à particulièrement sensibiliser ces derniers à la prise de mesures solidaires à celles des citoyens, collectivités et autres entreprises.


Un Contrat de Performance Énergétique (CPE) pour une gestion optimisée à court terme

La Ville de l’Isle-sur-la-Sorgue s’apprête à confier la gestion et la maintenance de l’éclairage public, de l’éclairage sportif, des illuminations festives et la rénovation de l’éclairage public, du territoire communal à un gestionnaire externe dans le cadre d’un Contrat de Performance Énergétique (CPE). Objectifs : assurer la continuité et la sécurité du service public et, surtout,  réduire la quantité de pannes et la consommation d'énergie. Ce CPE sera signé pour la période 2023-2031.

Travaux prévus dans le cadre du CPE :

  • Rénovation de 2 900 lanternes en LED
  • Rénovation de 80 armoires
  • Remplacement de 600 mâts et crosses à minima
  • Abaissement durant la nuit suivant une programmation prédéfinie de la puissance (réduction de près de 70 %)
  • Abaissement maximum de la puissance (jusqu’à 90 % de la puissance installée) et remontée de la puissance par détection de présence sur certains secteurs
  • Programmation précise et modifiable à distance des heures de fonctionnement, par la mise en œuvre d’horloges astronomiques connectées
  • Extinction complète à partir d’une certaine heure de quartiers entiers, soit préprogrammé soit programmable à distance avec des lanternes connectées.

✅ Rénovation totale du parc prévue dans un délai de 2 ans maximum
✅ Réduction de l’énergie de 65 % minimum après la rénovation totale
✅ 6,47 M€ (soit 10 400 000 KWh) de gains énergétiques en 10 ans*
✅ 680 tonnes de CO2 évités (1 KWh = 65g de CO2)

* Hypothèse inflation énergie de 7 % par an