3 °C meteo-icon
 0 mm
 18 km/h
Menu

Nouvelle exposition à CAMPREDON centre d'art

|   Visiteur

Joël Brisse Visage/Paysage

Cet automne-hiver, le centre d’art présente l’exposition Visage/Paysage, composée d’un ensemble de peintures et de dessins de l’artiste Joël Brisse. Également cinéaste, deux de ses films seront projetés.

VISAGE / PAYSAGE L’EXPOSITION

Dès l’entrée un grand format La barque annonce un voyage dans la peinture et l’univers de Joël Brisse. Sur les murs des premières salles des portraits de femmes. Elles sont suspendues au milieu du tableau comme dans des photos de famille dont on aurait effacé les autres personnages. Elles nous fixent, nous prennent à témoin de leur présence étonnée.

Au premier étage les très grands paysages peints spécialement pour le centre d’art, aspirent le spectateur pour le perdre en terrain connu, les paysages du Gard. Double sensation que nous retrouvons dans les salles suivantes avec la femme et l’homme qui courent l’un vers l’autre, un dialogue à venir ? Il suffit d’inverser l’accrochage et ils s’éloignent.

Dans l’escalier des vidéos sont projetées, jouir, tuer, rêver, mentir, bouger, de petites révélations de 3 à 5 minutes écrites pour de jeunes acteurs(trices). Au deuxième étage Joël Brisse lève le voile, Séquence, une série de petites toiles assemblées comme le montage au cinéma, peintures, pastels, photos, autour de l’atelier.

Dans l’auditorium projection de Suite parlée (23 monologues face caméra). La boucle se referme avec cette série de récits faussement autobiographiques.

Ma peinture a toujours été figurative, j’ai besoin d’un sujet même pour lutter contre lui. L’élément commun entre mes films et mes tableaux c’est le conte, un univers clos qui, transformé par mon inquiétude, ne paraît pas sortir directement du réel. […] C’est difficile d’expliquer la puissance de la peinture, l’analyse n’y suffit pas. J’aime la phrase de Fernando Pessoa : «essayer de comprendre c’est réduire, sentir c’est comprendre».

 Retour