10 °C meteo-icon
 0 mm
 10.8 km/h
Menu

Zéro phyto

Une obligation pour les collectivités et, bientôt, les particuliers

Zéro phyto

Protéger la biodiversité et la santé des populations

Plus qu’une évolution technique, l’interdiction des produits phytosanitaires dans la gestion des sites végétalisés induit un véritable changement dans la gestion des espaces.

Depuis 2017, les pesticides sont interdits dans la gestion des espaces verts communaux. Imposée par la loi Labbé, cette mesure concerne l’emploi des traitements chimiques (herbicide, insecticides et fongicides) et implique pour notre ville de recourir à de nouveaux modes d’entretien. Parmi ceux-ci : le paillage, la plantation de plantes rampantes et la plantation de prairies fleuries.

Mais pour accompagner aux mieux ces nouvelles méthodes, un nouveau regard sur nos paysages urbains est nécessaire. Ce qui peut être considéré comme de la mauvaise herbe peut être très utile à la biodiversité. Et parce que l’usage des pesticides est un véritable problème de santé publique, un regard bienveillant sur des espaces désormais pourvus d’herbes dites « mauvaises » est à porter désormais par nous tous pour préserver l’avenir des nouvelles générations.