0 °C meteo-icon
 0 mm
 32.4 km/h
Menu

Portrait identitaire

Portrait identitaire

L’Isle-sur-la-Sorgue, ville attractive aux multiples visages

Connue pour ses canaux de Sorgue, son cadre idyllique, ses roues à aubes et ses rues animées, L’Isle-sur-la-Sorgue séduit, attire et demeure dans la mémoire de ses visiteurs. Au-delà des lieux communs pourtant, la Ville bénéficie d’une identité forte qui lui est propre et qui a été révélée dans un portrait identitaire réalisé en 2017.
 

Le portrait identitaire de L’Isle-sur-la-Sorgue est une étude qui a permis de mesurer la réalité identitaire du territoire (versus son image et sa réputation). Elle a fait émerger l'ensemble des signes et la combinaison unique des « traits » qui individualisent ce territoire et qui le singularisent par rapport aux autres.

En d’autres termes, l’étude a défini ce qui résume, caractérise et rend unique l’Isle-sur-la-Sorgue aux yeux de ses habitants et de tous ceux qui la connaissent très bien, partenaires et visiteurs-amis.

 

Portrait sensible : le cadre de vie

 

Couleurs et matières

• La matière symbole de L’Isle-sur-la-Sorgue est bien sûr celle de l’eau, la Sorgue, que d’aucuns nous envient. Elle bénéficie d’une palette méridionale typique avec une dominante de couleurs naturelles mais intenses et spécifique par la prégnance des verts, notamment la gamme particulière de la Sorgue. S’y retrouvent aussi le jaune intense du soleil, le bleu éclatant typiquement provençal et les bleutés parfois mauves ou violets des monts à l'horizon. En contrepoint, s’y décèle aussi une déclinaison des gammes lumineuses des blancs, grèges, beiges, gris mastic et ocres de la pierre dans le bâti en ville, essentiellement des enduits et plâtres ainsi que la chaleur de la gamme des ocres orangés et rouges de la terra cotta des toitures de tuile romaine et du multicolore des marchés  et des fêtes.

Goûts

Une dominante : les plaisirs de bouche, un aspect central du caractère bon vivant des habitants, les produits et gastronomie de Provence. Un terroir propice à « une cuisine saine ». Les spécificités liées aux produits de la Sorgue (poisons) ont désormais disparu ou sont interdites.

 

Odeurs et sons

Le son spécifique de la ville et celui des bruits de l'eau et des roues (« la voix enrouée des eaux (Pétrarque) ». L’Isle-sur-la-Sorgue est aussi une ville d'odeurs et de senteurs au travers, notamment de l’indicible parfum de la Sorgue. 

Climat et lumière

L’Isle-sur-la-Sorgue évolue sous un climat sous influence méditerranéenne, se caractérisant par un climat chaud et sec, un ensoleillement remarquable et la présence déterminante du mistral. Elle bénéficie d’un microclimat de fraîcheur grâce à sa Sorgue et ses eaux froides. Sa lumière est aussi spécifique grâce à une très forte luminosité méditerranéenne augmentée du  « soleil des eaux »  (René Char).

Paysages

À l'échelle du bassin des Sorgues, L’Isle-sur-la-Sorgue est installée sur une vaste plaine alluvionnaire, une couronne de monts lui faisant un large écrin notamment le géant de Provence, le Mont-Ventoux. Ville-nature, elle se caractérise par son surnom « petite Venise provençale ». Son paysage est doté d’un « esprit des lieux ». Si sa rivère est anthropisée, elle jouit pourtant d’un patrimoine naturel exceptionnel et d’un écosystème unique à forte valeur écologique.

Urbanisation et habitat

L’Isle-sur-la-Sorgue a enregistré une forme de continuité dans son urbanisme avec, notamment, une forte expansion de l'urbanisation depuis la deuxième moitié du xxe siècle. Une ville, devenue ville avec près de 20 000 habitants en 2018, mais restée village.

Accessibilité, mobilité

La situation géographique de la ville est idéale : près de la mer, près de la montagne, près des grandes villes provençales et, maintenant, près de Paris grâce au TGV. Le réseau d'infrastructures est notable pour une ville moyenne comme L’Isle-sur-la-Sorgue.

 

Savoir-faire et profil économique

La ville est globalement dotée d’une prégnance dans l'identité des savoir-faire en lien avec la Sorgue et d’une tradition de savoir-faire d'excellence. La pêche professionnelle, un savoir-faire emblématique, a aujourd'hui disparu en tant que profession. Le génie hydraulique, un autre savoir-faire bimillénaire, caractérise la ville, de même que la gestion des eaux. Son agriculture est réputée pour sa productivité et la qualité de ses produits grâce à la richesse particulière des sols dans la plaine alluvionnaire et une irrigation généreuse. L’agriculture, qui n'a cessé d'évoluer et de se réinventer (au moins depuis le Moyen-Âge), est innovante de longue date. Aujourd'hui, l’agriculture du territoire l’islois est technique, performante et particulièrement réputée pour ses productions fruitières.

L’industrie l’isloise est séculaire et a structuré la ville, toujours grâce à la Sorgue, exploitée comme source d'énergie depuis une époque très ancienne via les moulins et les roues, apportant leur force motrice à de nombreuses usines. Cet attachement souligné à l'industrie en tant que marqueur historique ne cache pas une facette industrielle contemporaine renouvelée à travers de l'excellence, des leaders dans leur domaine, notamment une production agricole locale propice à l'implantation d'une importante filière agroalimentaire mais souvent dans des secteurs et compétences de niche. Aujourd'hui, la ville bénéficie d’une industrie, paradoxalement méconnue en interne, et qui pourtant représente 20 à 25% du PIB.

Depuis 50 ans, la Ville connait un tournant dans son profil économique avec l'apparition d'un nouveau savoir-faire : le commerce de la brocante et des antiquités. Aujourd'hui, elle est la 3ème plateforme mondiale de ce secteur et connaît un nouvel élan depuis la fin des années 2000, avec une évolution vers la décoration, les tendances et la création contemporaine. Cette activité économique est majeure pour la ville et est prépondérante dans l'image et l'attractivité du territoire.  

L’Isle-sur-la-Sorgue est une ville touristique dans une région tout aussi touristique. Son commerce, notamment de centre-ville, y est particulièrement dynamique. Particularité de la ville : sa mémoire y est vivante et dynamique. Attachée à son héritage, moins par nostalgie ou conservatisme que par attachement joyeux à ses traditions entretenues, la Ville est caractérisée par un souci de transmission souvent exprimé.

Qualité de vie

La Ville fait l’unanimité sur ce qui fait sa qualité de vie exceptionnelle. Elle donne lieu à un art de vivre spécifique, en forme d'art du plaisir de vivre qui rassemble les gens. Elle est considérée comme un marqueur déterminant de l'identité.