8 °C meteo-icon
 0 mm
 3.6 km/h
Menu

Travaux école de musique

« Aménagez un coin de verdure pour la pluie »

Travaux école de musique

Sensible aux problématiques induites par le changement climatique, la Ville de l’Isle-sur-la-Sorgue s’inscrit dans une démarche d’amélioration de la qualité de ses espaces publics et de développement de la végétalisation. En 2020, elle a lancé l’opération « Jardinons nos rues » qui traduit sa volonté de renforcer la présence du végétal en ville en incitant les habitants à jardiner. À l’instar de précédents chantiers tels que la réfection du chemin de l’école d’agriculture et de la rue Denfert-Rochereau ou la création du skate-park - et pour lesquels la problématique environnementale a été pleinement intégrée -, la Ville poursuit ses aménagements en associant sol et végétal à ses projets urbains.  

Le 28 juin prochain, la Ville lancera des travaux de désimperméabilisation et de végétalisation de la cour de l’école de musique située au Bassin. Objectifs : retrouver un espace perméable qui laisse l’eau de pluie s’infiltrer, contribuer à la recharge de la nappe et au rafraichissement estival de la ville qui renoue un peu plus avec la nature. Le chantier a été retenu dans le cadre d’un appel à projets de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse.

Contexte

L’école de musique – anciennement école maternelle du Bassin – se situe au croisement du cours Fernande Peyre et de l’avenue du partage des eaux. Créée en 1969, elle a connu plusieurs locaux (ancienne gendarmerie, château Giraud) avant de s’installer dans les murs de l’ancienne école maternelle du Bassin. Au fil des années et des créations de classes et sections, le nombre d’élèves est passé de 80 en 1972 à plus de 400 aujourd’hui. Organisant plus de 50 concerts à l’année, l’école est un lieu de vie partagé ouvert au public.

Sa cour constitue aujourd’hui un îlot de chaleur. D’une superficie de 623m², elle est composée de 548m² d’enrobé et de seulement 75m² d’espaces verts, dont 27m² de pelouse. L’enjeu est de taille : renaturer le sol pour améliorer le cadre de vie et favoriser le cycle de l’eau.

Les travaux

Le projet consiste à :

  • Désimperméabiliser la totalité de la cour en retirant l’actuel enrobé pour mettre en place un revêtement perméable
  • Végétaliser la cour en prenant en compte les usages. Plantation de 10 arbres supplémentaires et de 185 m² d’espaces verts plantés d’essences variées et adaptées
  • Gérer les eaux pluviales à la parcelle par la création d’un puits perdu de 54m3 (21,6 m3 de volume de stockage utile) et de noues paysagères (bassin de pluie) d’un volume de stockage de 29 m3 soit un volume de stockage utile de 50,60 m3.

Durée des travaux : 6 semaines (jusqu’à fin juillet) et plantation à l’automne à partir de mi-novembre.

Objectifs chiffrés

Gestion des espaces verts

Pour s’inscrire dans la continuité de la démarche initiée par la Ville de l’Isle-sur-la-Sorgue, des végétaux d’essences variées et adaptées seront plantés.

Pour les arbres, l’objectif est de tendre vers un patrimoine arboré équilibré et résilient

Pour les arbustes, l’objectif est d’offrir aux usagers un intérêt échelonné sur l’année (floraison, feuillage etc.) mais aussi de favoriser la biodiversité.

Ces plantations seront arrosées au goutte à goutte et un paillage sera mis en place pour limiter l’évapotranspiration et la pousse adventice.

On retrouvera parmi les arbres des érables de Cappadoce, des chênes de Grèce, des charmes houblon et des lilas de Perse, parmi les arbustes des verveines de Buenos Aires, de la myrte de Tarente, de la germandrée, de la valériane, du pistachier ou encore de la ballote et concernant les couvres sols, il s’agira d’un mélange de thym, lippia et achillea. Une partie de la haie sera retirée, Les Troènes du Japon verront leur houppier remonté pour ouvrir la cour sur le cours Fernande Peyre. Une composition d’arbustes, vivaces et couvre-sols variée d’une hauteur d’1,5 mètres environ viendra agrémenter le pourtour de la cour et offrira des couleurs et senteurs aux usagers tout au long de l’année. Cette cour, autrefois « ilot de chaleur » deviendra alors un « îlot de fraîcheur ».

Aménagements complémentaires

Du mobilier urbain et des aménagements complémentaires viendront parfaire le projet. Le site sera embellit et adapté grâce à :

  • Un éclairage led
  • Des assises en bois
  • Des corbeilles à papier
  • Une borne fontaine
  • Un accès PMR permettant l’accès à l’établissement depuis l’entrée
  • La réalisation d’escaliers depuis le cours Fernande Peyre où une ouverture (portail) sera créée
  • La mise en place d’un espace scénique pour les concerts

Coût du projet

Le montant des travaux de « génie civil et végétalisation » se compose ainsi :

  • Végétalisation – Société PEC : 13 367€ TTC
  • Génie civil – Société Eiffage : 82 047,84€ TTC
  • Éclairage – Société Citéos : 7 699,53€ TTC

L’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse prend à sa charge 61 379 €, soit 70% du montant (hors éclairage, mobilier et autres embellissement).

L'agence de l'eau

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse est un établissement public du ministère de l’environnement, dédié à la préservation de l’eau. Elle perçoit l’impôt sur l’eau payé par tous les usagers. Chaque euro collecté est réinvesti auprès des collectivités, acteurs économiques et agricoles pour lutter contre les pollutions et mieux utiliser l’eau disponible, à travers un programme pluriannuel d’intervention. Par ailleurs, l’agence de l’eau organise la concertation avec les acteurs locaux, produit et diffuse la connaissance sur l’eau.

Plus d’infos : www.eaurmc.fr

Documents à télécharger